7EME NUIT DES LIONS 2013 Imprimer
Écrit par spiderdidman   

En préambule du récit des équipages, voici deux petites vidéos réalisées pa Alain Dupouy :


VIDEO NUIT DES LIONS - 1ere PARTIE

VIDEO NUIT DES LIONS - 2ème PARTIE


Equipage Benoit & Vincent Legenne  sur Opel Commodore GS/2.8

Pour notre second rallye ensemble et pour le premier de notre nouvelle monture, nous ne pouvions pas rêver mieux !!
C'était la première fois que notre Commodore recevait des plaques de rallye

Bien sûr nous n'avions rien dit avant mais la motivation était très grande dans la voiture !! Bien avant le départ, j'avais repris les road-book de 2011 et de 2012, les 2 fois où j'avais participé avec Patrick dans la 504 cab, pour analyser les "caractéristiques de Denisot". J'avais repris les difficultés des années précédentes, comparé le dessin des cases à la réalité du terrain sur Google Earth, constaté que certains carrefours étaient très mal dessinés mais avec un fléché métré ou non métré rigoureux et exact. Le fait de savoir que les cases étaient dans les villages ou pas était aussi d'une grande aide mais cela pouvait troubler aussi. Enfin, une des difficultés de ce rallye est la petite taille des CP qui sont parfois peu visibles.



Remontés comme des pendules qu'on était !! A tel point qu'au premier CH, Benoît était déçu qu'on ait mal géré notre arrivée: Nous avons pris 2 points de pénalité, soit avec la tolérance de 5 secondes, 7 secondes de retard !! C'était effectivement pas normal et on a réussi à définir une technique pour réguler dans le dernier kilomètre et passer ainsi à chaque fois à zéro dans les étapes suivantes.



Un œil sur la route, le second sur le bas-côté à la recherche des CP pour Benoît, mon nez dans le road-book avec un œil sur la page suivante pour anticiper au mieux les TIP avec passage obligatoire dans la minute: Tout allait bien dans la voiture, grosse concentration mais pas de stress inutile. Nous avons toujours roulé assez fort âpres chaque TIP car j'avais remarqué que le temps donné pour les TIP les années précédentes ne correspondait pas toujours à la moyenne générale de l'étape, ce qui nous a permis de pointer comme il fallait dans les étapes de nuit.

Je remercie tous les participants et les supporters du RSC 78 de nous avoir bien encouragés pendant tout ce rallye, c'était un moment très fort pour nous.

Maintenant, nous allons fiabiliser la Commodore, améliorer la carburation, rendre le freinage plus "mordant", coursifier un peu le tout, etc.: Bref, faire une vraie voiture de rallye !! Mais la base est déjà bonne.....


Equipage Jean-Marie Bierling et Didier SIMON  sur ALFA Giulia Super N°43

C’est notre 3éme Rallye !

Jean-Marie et moi-même nous retrouvons comme coéquipiers pour la troisième fois depuis 2009.

Nous avions participé à cette fabuleuse  Nuit des Lions 2009 ou la neige avait joué les gros bras et ou le Spider s’était immiscé à la 6éme place du classement juste à quelques points derrière l'équipage Girard Père et fils.

Cette année, l’envie  forte de faire un rallye de nuit, de retrouver  l’esprit et l’ambiance des rallyes d’époque nous pousse  vers cette 7éme nuit des Lions !

Jean-Marie, spécialiste de la nuit des années 70 choisit le baquet de droite et c’est ma Giulia qui sera de corvée pour ce rallye. Je ne boude pas mon plaisir, car pour sa troisième sortie, et la première dans de  bonnes conditions (bronches dégagées – merci Mac Gyver, et tenue de route au RDV),  la petite italienne à été au-delà de mes espérances avec un comportement exemplaire !

J’avais annoncé mes exigences à Jean-Marie, afin de piquanter l’affaire,  je souhaitais un meilleur résultat qu’en 2009, et être devant l’équipage Girard, l’un des binômes les plus redoutables du plateau 2013, malgré une absence de trip à bord de le Fulvia.

Je n’avais pas émis l’idée de couper la chique à tous les  équipages du RSC venus en force pour ce premier rallye de la saison, peut-être à quelques uns seulement….

 

L’après midi débute un peu lentement, la moyenne basse choisi par André Denisot, permet de prendre nos marques, et nous habituer à la philosophie du RB.

Les 2 premières étapes  se déroulent parfaitement mais un retard de temps lié à 1 erreur d’appréciation sur le terrain (2 droites à 20 m d’intervalle) nous relègue à la 6éme place à l’annonce des résultats intermédiaire pendant le diner.

La nuit est plus sportive, la moyenne haute retenue juste sous les 50 km/h pour les 2 étapes de nuit nous fera prendre beaucoup de plaisir à bord de la Giulia, la seule erreur étant d’être partis un peu lentement nous pénalisant d’un petit retard au premier TIP de la nuit.

Le départ par ordre inverse des numéros nous permet outre d’arriver parmi les premiers à la pose de nuit, mais aussi de se coucher de bonne heure (3h30).

Après une  nuit à peine réparatrice, nous voilà repartis pour la matinée du dimanche, sur des routes taillées pour notre monture sous une météo clémente (trop, savoir que la neige est annoncé le lendemain nous laisse un goût amer…), et ce dernier parcours est une formalité dans les respects des TIP imposés par le RB.

Nous acceptons donc cette  seconde marche du podium avec beaucoup de plaisir, nous n’avions effectivement pas intégré dans nos paramètres l’excellent talent (ou la chance ???) de nos chers coéquipiers du RSC  les Legenne Père et fils sur leur nouveau jouet la Commodore GS/2.8

Carton plein et contrat rempli pour notre binôme, la prochaine fois je promets de revoir mes exigences à la hausse.

Et Bravo aux équipages  du RSC pour ces supers résultats !


Equipage Alain Hébert - Fred Georges  sur MG B GT  n° 21

Nous restons sur une impression mitigée quant  à notre prestation sur cette édition de la Nuit des Lions.

La satisfaction d'avoir assuré la 6 éme place avec un co-pilote qui découvre ce type de rallye, mais aussi, après un très bon début d'épreuve, le regret de ne pas avoir su gérer les aléas urbains de l'étape 3, celle après le dîner aux 4 Ecluses, ce qui nous a considérablement retardés au passage des TIP 1 et 2 notamment.


Rétropédalage garanti au classement, d'autant plus que les nappes de brouillard nous ont contraints à un arrêt en cours de route pour modifier le réglage des spots et probablement fait rater un CP code. Ce qui nous a rétrogradés de la 2 ème place (avec 3 points de pénalité), à la 7 ème (avec 154 points) à l'issue des étapes de la nuit.


Au petit matin, la messe était dîte. Il ne nous restait plus qu'à conclure sur un passage à zéro dans l'étape 5, en espérant que certains de nos concurrents nous aideraient à remonter au classement. Le zéro nous l'avons fait, comme la plupart du Top 10, sauf la Mazda qui nous précédait . D' où cette 6 ème place qui, il faut le dire, nous laisse un léger goût d'amertume. ( Pourtant Saint  Luc veillait sur nous )


Sur ce rallye la difficulté n'est pas dans le RB, mais plutôt dans la capacité des équipages à s'imprégner du tempo horaire de l'étape et de l'adapter à la nuit, au terrain, à la circulation, à des conditions météo hivernales. Ce que nous avons su faire 4 étapes sur 5. Donc, un espoir, ce doit être possible de faire mieux. Mais quand nous voyons que Benoit et Vincent, les vainqueurs du jour, n'ont que 2 points de pénalité à l'issue du rallye, il convient  de mesurer, avec réalisme, le chemin restant à parcourir pour aller les taquiner en tête de classement. Nous essaierons la prochaine fois.

Enfin, on peut toujours rêver !

Nous sommes bien sûr heureux d'avoir pu contribuer  à la bonne prestation d'ensemble du RSC 78


Mise à jour le Lundi, 22 Avril 2013 21:39