123
Mitra Global CMS Mitra Global CMS Mitra Global CMS
 
ROUTES DU JURA 2013 PDF Imprimer
Écrit par Patrick DECOEN   


Après un superbe été, nous voilà repartis pour une deuxième partie de saison qui, nous l’espérons, devrait nous permettre de finir dans les cinq premiers du Trophée Historique des Régions de France (T.H.R.F.)

Nos premières Routes du Jura en 2012, nous avaient vus finir à la 13ème place en GT après un week-end passé sous la pluie et dans le brouillard et nous attendions donc ce nouveau rallye avec impatience.

EQUIPAGE N°57 - Jean Claude RAULT & Patrick DECOEN sur Simca 1200S Coupé Bertone

Après un voyage le vendredi sous un grand soleil, nous descendons la voiture de la remorque, faisons une fausse manipulation et arrachons le pot d’échappement. Notre week-end commence bien mal et nous passons plus d’une heure à réparer avant de souscrire aux traditionnels contrôles technique et administratif. Heureusement nous finissons l’après midi dans la piscine de l’hôtel dans une eau réparatrice à 26°.

 

 

Samedi matin, le départ a lieu le long du port de plaisance de Dôle, sous un ciel plombé qui, nous l’espérons, ne présage pas un week-end comme celui de 2012. Comme au rallye précédent, le Cimes et Alpages, nous décidons d’appliquer la même stratégie, rouler moins vite et bien vérifier le roadbook afin de rater un minimum de CP.

EQUIPAGE N°28 – Benoit et Vincent LEGENNE sur Opel Commodore EQUIPAGE N°20 – Michel et Bernard LEFEVRE sur R8 Gordini

 

 

1ère étape (133 Kms) : Le temps se maintient, sans soleil mais sans pluie. Les routes sont toujours aussi belles et roulantes et les paysages beaucoup plus appréciables que l’année dernière. Notre concentration est totale, à la recherche des CPs car la pénalité pour un CP est de 1200 points, l’équivalent de 20 minutes de retard au CH d’arrivée.

Nous avons l’impression que tout se passe bien, mais les CPs s’enchainent au rythme moyen d’un CP tous les 4 kilomètres. Nous relevons une trentaine de CPs dans la matinée et nous pointons avec uniquement 1 minute de retard au CH d’arrivée. Si nous avons l’impression que tout va bien, nous n’en n’avons aucune certitude et l’arrivée sous des trombes d’eau à Salins les Bains, ne nous rassure pas pour la suite de la journée.

Résultat, 0 CP manquant et 1 minute de retard.

Le déjeuner du samedi à Salins les Bains sous la pluie

 

 

 

2ème étape (125 Kms): Cette étape commence sous la pluie, mais très vite le temps se calme et nous pouvons rouler en toute tranquillité. Les routes sont toujours aussi sympas, même si nous trouvons quelques passages un peu défoncés, mais notre

vaillante Simca passe partout sans jamais talonner une seule fois.

A l’arrivée du CH intermédiaire, nous retrouvons nos amis Lefevre contraints à l’abandon, boite de vitesses cassée sur la très belle Renault 8 Gordini, dommage pour eux qui continueront le dimanche dans une nouvelle catégorie ‘’pickup’’.

La pause est toujours une bonne occasion de refaire le monde avec les autres concurrents tout en profitant des buffets gargantuesques de nos amis de
l’ O.C.C.J.

http://www.occj.fr/page56.html

Notre impression est toujours la même, tout a l’air de bien se passer, mais comment en être sûr avant la parution des classements.

Résultat, 0 CP manquant sur une quarantaine à relever et 7 minutes de retard.

Dimanche matin, un temps toujours très mitigé nous accueille à la sortie de l’hôtel. Nous arrivons au port de Dôle avec un peu de retard, les premiers Experts sont prêts à partir. Nos amis du RSC78 se précipitent vers nous en nous félicitant pour notre deuxième place provisoire.

Notre étonnement est très grand, car même si nous pensions avoir fait deux bonnes étapes le samedi, le plateau de ce rallye nous permettait d’espérer une place dans les dix et au mieux approcher les cinq premiers.

-       Le premier, un alsacien sur MGB GT vainqueur en 2012, avec 400 pts de pénalité, aucun CP raté sur un total de soixante dix.

-       Nous, en deuxième position, avec 800 pts, idem pour les CPs, mais plus de pénalités en temps aux CH.

-       Le 3ème est déjà à 2900 pts.

Tout est donc possible et je me suis subitement mis un gros coup de pression pour les étapes du dimanche, malgré Jean Claude qui essayait de me décontracter, sans résultat.

 

 

 

4ème étape (131 Kms) : Grosse frayeur au début du parcours avec un road book ne correspondant pas à la route réelle, avec une pince à prendre sans savoir si nous avions pris tous les CPs. A la pause, en relisant le road book, j'avais raté les deux seules cases inversées du rallye. Coup de chance, cela n'a eu aucune conséquence pour nous.

C’était le premier podium potentiel de notre association avec Jean Claude depuis un an et demi et je ne voulais pas le rater !

Nous arrivons à La Chatelaine, qui nous accueille sous une petite bruine, pour le repas du dimanche et la remise des prix.

Jean Claude a vraiment bien profité de son week-end, la Simca a très bien fonctionné et lui s’est éclaté au volant. Il nous reste maintenant deux bonnes heures de stress en attendant l’énoncé du classement.

Résultat, 1 CP et 15 minutes de retard au CH.

Notre ami Robert Schneck, traceur du parcours, est venu nous voir à table pour nous chambrer et nous mettre le doute dans l’esprit. Les résultats sont annoncés comme habituellement  pendant le déjeuner et nous nous retrouvons dans le dernier trio, le podium est donc assuré et nous nous rendons avec soulagement à la remise des coupes.

La dernière surprise est donc au moment où Olivier Sussot nous remet les casquettes Michelin des vainqueurs.

C'est la première victoire de notre collaboration avec Jean Claude, qui plus est sur un rallye du T.H.R.F.

Nous sommes sur un petit nuage dont nous devrons descendre, car il faudra obligatoirement confirmer ce résultat.

Un grand merci à Olivier Sussot pour ce superbe rallye et à toute son équipe. Notre résultat nous a fait oublier les quelques petites imperfections mis en avant par Olivier lui-même.


Mise à jour le Lundi, 14 Octobre 2013 20:40
 
 
Mitra Global CMS Mitra Global CMS Mitra Global CMS