123
Mitra Global CMS Mitra Global CMS Mitra Global CMS
 
T.H.R.F. 2014 PDF Imprimer
Écrit par Patrick DECOEN   
Index de l'article
T.H.R.F. 2014
Routes d'Auvergne
THRF à mi saison
Boucles de Loire
Champagne Ardennes
Classement THRF 2014
Toutes les pages

 

Edition 2014


Un titre remis en jeu

 

En début d’année avec Jean Claude, nous avions décidé de ne pas remettre notre titre 2013 en jeu. Nous voulions faire de nouveaux rallyes dans des régions où nous n’avions pas encore roulé.

Dans les rallyes du trophée, il y en avait forcément que nous voulions faire ou refaire.

-       Le Targa Lorraine, nouveau rallye du trophée dans une région inconnue pour nous.

-       Le Vexin bien sur, dans le jardin de Jean Claude

-       Les Routes d’Auvergne, mais avec un autre pilote et une autre voiture

Notre première demi-saison était ainsi programmée.

Après un bon début de saison et une cinquième place à la Nuit des Lions, juste devant nos amis Tanret, nous nous préparons pour le Targa Lorraine. Malheureusement, 1 mois avant le rallye, nous sommes obligés de déclarer forfait pour des raisons de santé de Jean Claude.

 

Comme tous les ans, le rallye des Routes du Vexin Classic nous accueille à Lormaison dans l’Oise, pour un week-end sous le soleil. L’organisation de l’Ecurie Guépard est toujours aussi bonne, les routes ont moins de dos d’âne car nous sommes dans le nord du Vexin.

La première étape et ses quatre secteurs se passe plutôt bien car nous finissons cette étape à la seconde place avec deux CPs juste devant Didier et Sandra avec un CP de plus. Nos amis belges, après avoir fini 2ème à la Targa Lorraine sont déjà en tête en n’ayant aucune pénalité.

Pour l’étape numéro deux, nos amis de l’organisation Jean et Thierry avaient décidé d’initier les GT à la régularité. Le résultat n’est pas à mon avantage, nous finissons à la 21ème place de cette étape.

Au classement général, nous sommes tombés à la 5ème place, à 4 petits points de Didier.

Comme souvent dans nos rallyes, l’étape 3 du dimanche matin ne permettra pas de grands bouleversements. Soit elle est plus facile, soit les équipages sont mieux rodés aux pièges de l’organisation, mais toujours est-il que les 8 premiers passent cette étape à zéro.

Le résultat final est une 4ème place pour la 1200S, toujours 4 points derrière l’Alfa Giulia de Didier et Sandra.

 


 

 

Après cette place au pied du podium, je me suis mis en quête d’un pilote et de sa voiture pour participer aux 17ème routes d’Auvergne. Le souvenir de l’année dernière avec ces dizaines de kilomètres sans croiser une voiture, dans ces montagnes auvergnates, m’avait vraiment donné envie de revenir dans cette région. C’est Didier Simon que j’ai réussi à convaincre de m’accompagner et d’abandonner Sandra. Nous voilà partis en ce mois de juin avec la Giulia sur le plateau, direction Brioude.

C’est la première fois depuis presque deux ans que je fais une infidélité à Jean Claude et que je roule avec quelqu’un d’autre. Les automatismes sont à reprendre mais devraient revenir assez vite.

Nous en aurons le constat bien après l’arrivée, mais la mise en route a été plus lente que prévue. Les routes et les paysages sont toujours aussi fantastiques et nous roulons bon train. Malgré cela, nous finissons la 1ère étape à une modeste 9ème place avec 3 CPs et du temps perdu au CH.

Pour la 2ème étape, toujours une pénalité au CH, j’ai fait pointer Didier en avance en oubliant les 5 minutes de temps bonus, mais 1 seul CP.

La 3ème étape nous voit effectuer tout le parcours sans pénalité, ni en temps, ni en CP, nous sommes les seuls à passer à zéro.

La 4ème étape est aussi la dernière. Si nous finissons 2ème, la plupart des concurrents se perdent et l’organisation décide d’annuler la cinquième étape.

Je n’ai aucun regret de cette annulation car nous finissons 2ème du rallye et la dernière étape ne nous aurait pas permis de rattraper nos amis belges et leur BMW. En plus devant cette annulation, j’ai pu, à la demande de Didier conduire toute cette étape dont nous avions néanmoins reçu le roadbook. Encore un grand merci pour sa confiance et cette expérience.

 


 

 

Au classement du THRF après 3 épreuves soit à mis saison, voilà le classement :

Pilotes GT :

Copilote GT :

 

Mon classement au THRF m’a poussé à essayer de jouer un nouveau podium au trophée, même si la 1ère place est inaccessible cette année. Après une rapide discussion avec Jean Claude, nous décidons de remettre en jeu notre victoire 2013.

C’est notre troisième participation aux Routes du Jura, comme l’année dernière, le rallye commence le vendredi sous un grand soleil, à la piscine de l’hôtel. La comparaison avec 2013 s’arrête là car nous aurons un temps superbe tout au long du week-end, pour la première fois en 3 ans.

Il n’y a pas grand-chose à dire de ce rallye, toujours de très belles routes, des paysages dont nous avons enfin pu profiter et une très grosse concurrence. Les six premiers ont tous entre 0 et 3 CPs, la différence s’est ensuite faite sur les CH. Les écarts sont restés très faibles, 207 points entre le 3ème et le 4ème, avec pour information des CPs valant 1200 points.

Nous finissons à nouveau au pied du podium à cette fichue 4ème place mais pour ma part, devant mes poursuivants au trophée.

 


 

 

Le rallye précédent m’ayant permis de conforter ma 2ème place du trophée, il fallait absolument que je trouve une monture pour les Boucles de Loire. Cette année le rallye s’est éloigné de la Loire pour trouver refuge au Futuroscope, à Poitiers.

Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour convaincre Gilles Dubreuil de devenir mon pilote d’un jour au volant de sa Berlinette Alpine 1300.

Encore une nouvelle expérience, dans une nouvelle voiture mythique, avec un nouveau pilote. La plus grosse inquiétude pour moi concernait les instruments équipant l’Alpine. Nous avons pris l’habitude d’utiliser des équipements permettant de corriger nos erreurs en temps réel. La voiture de Gilles est équipée, elle, d’un tripmaster d’ancienne génération.

La dernière étape du samedi nous a posé quelques soucis lorsque nous avons traversé un orage, avec des trombes d’eau et une visibilité très faible. La voiture était pleine de buée et il était aussi difficile de voir les CPs à l’extérieur, que de lire le roadbook à l’intérieur.

Une fois encore le classement est très serré avec autant d’écart entre le 1er et le 4ème qu’ entre le 4ème et le 5ème, à peu près 70 points.

Une fois encore je ne serais pas sur la photo, car nous finissons à la quatrième place. Le week-end a été très sympa et l’ambiance très bonne dans la voiture malgré des conditions de route parfois difficiles. Merci à Gilles pour m’avoir permis de conforter ma seconde place au THRF.

 


 

 

Et voilà maintenant le dernier rallye du Trophée Historique des Régions de France.

Une nouvelle fois, c’est un autre membre du RSC78 qui propose de me piloter pour défendre mes chances au classement général du Trophée. Me voilà donc Copilote de Jean Marie Bierling sur son Alfa Roméo Giulia.

Le Champagne Ardenne est un nouveau venu dans le Trophée et nous nous interrogeons sur les pièges que nous allons rencontrer car nous allons avoir affaire à Daniel PIGEOLET, organisateur venu de Belgique avec ses propres habitudes.

Charleville Mézières est une très belle ville et le départ sur la place Ducale, sous un superbe soleil, nous a tout de suite mis dans de bonnes conditions.

Les Ardennes sont une très belle région avec des routes très sympas, mais un rythme de rallye un peu trop soutenu. Nous arrivons au CH2 à 15h58, nous rendons notre feuille de route et le contrôleur nous donne notre heure de départ ‘’15h48’’. Quand je lui indique qu’il est déjà 15h58, sa réponse est simple : ‘’vous avez déjà du retard pour la prochaine étape !!’’. Donc pas le temps de faire du tourisme et de s’attarder sur les particularités locales.

Autre point, sur une cartographie, il est indiqué de tracer notre route pour raccorder les flèches 1, 2 et 3. Sur la carte, il y a une 4ème flèche que plus de 50% des participants en GT ont raccordée par erreur. Une fausse flèche dans une carto à tracer, je n’avais jamais vu. Même s’il suffisait de lire le roadbook correctement, nous sommes plus de 20 équipages à nous être fait piéger.

Un classement final faisant la part belle à nos amis belges, habitués aux ‘’Pigeoleries’’ de Daniel, à qui je tire mon chapeau pour cette première qui aurait été parfaite si le timming avait été moins tendu.

Pour notre part, nous sommes arrivés à Charleville vers 13h dimanche en étant la 6ème voiture. Les derniers participants se sont joint à nous seulement vers 15h. Les épreuves de ce dimanche matin nous auront permis de remonter à la 9ème place du classement général, à moi de rester à la 2ème place du THRF, en catégorie copilote GT et à Didier de monter sur la 3ème place du THRF, en catégorie pilote GT.

 


 

 

CLASSEMENT FINAL DE LA CATEGORIE GT

Pilotes GT :

Copilote GT :

Voilà un week-end sympa qui s’annonce à Villefranche-sur-Saône pour la remise des prix.

Mise à jour le Dimanche, 15 Février 2015 19:26
 
 
Mitra Global CMS Mitra Global CMS Mitra Global CMS